Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 19:27

Un reportage vu sur Arte hier soir me rappelle cette réalité : j’ai deux grands regrets dans la vie. L’un de ne pas savoir la musique et en particulier de ne pas savoir jouer du saxophone, l’autre de n’avoir jamais pris le Concorde.

Ce qui est étonnant avec le Concorde c’est que cet avion était à la fois obsolète et futuriste.  C’est un peu comme s'il avait voyagé dans le temps de quelques siècles à rebours vers les années soixante dix.

En fait le Concorde était un peu l’incarnation d’un décalage spatio temporel. Ce même décalage qui lui permettait de livrer ses passagers et leur caviar supersonique avant même que leur montre ait quitté Paris.

A la mort du Concorde, et pour la première fois de l’histoire de l’humanité, la technologie a fait un bond en arrière. Plus jamais peut être l’Empire State Building ne sera à moins de 4 heures du parvis de Notre Dame. C’est peu comme si du jour au lendemain on décidait de se priver de téléphone portable.

Les avions me fascinent, le Concorde est un hyper avion.

New York est en moi, aller à New York en Concorde est un truc absolu et tristement improbable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanaimo - dans Voyage
commenter cet article

commentaires

dom (blogtrotter) 17/04/2006 17:36

concorde c'est raté... le saxo, ça s'apprend ;)
tu connais ça ? http://www.ctronet.com/saxophones.htm
garantie excellent qualité, j'en ai acheté pas mal pour des écoles de musiques depuis 2001.. ils ont une trés bonne tenue !!

Nicolas D. 14/04/2006 10:17

Ce n'est plus possible non plus depuis Londres ?

Nanaimo 14/04/2006 17:45

Bah non pauvre, tous les concordes sont bel et bien à la retraite... Soupir....

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or