Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2006 1 10 /04 /avril /2006 00:00

Ce matin, un forte envie de ne pas aller travailler m’a conduit à m’accorder dix minutes de sommeil en plus.

Au début gratter dix minutes de sommeil c’est relativement simple : deux petites baffes au réveil et on n’en parle plus. Après, tout se déroule de la même façon que lorsqu’on se lève à l’heure normale jusqu'au moment où on arrive dans le métro. En effet dix minutes, c’est à peu près le temps qu’il faut pour passer d’une situation métropolitaine quand même chargée (la ligne 1 à 8h20) à une situation métropolitaine  extrêmement chargée (la même ligne 1  à 08h30).

Arrivé sur le quai, on se rend assez vite compte que la demi-heure qui vient ne va pas être très drôle (en plus on est lundi). Une fois dans le wagon on regretterait presque ces dix minutes insouciantes de pur bonheur volées au Grand Capital bien au chaud sous la couette en plume d’oie.

Vu l’heure, il n’est même pas la peine d’imaginer arriver à se faufiler vers ces places idéale où l'on peut s'adosser contre les gros joints en caoutchouc entre les wagons et lire le journal peinard. Il faut rapidement se rendre à l’évidence : on fera le voyage contre le porte, à la mauvaise place.

On se rappelle alors les mauvaises places de son passé : ce fauteuil du milieu d’une rangée de cinq dans un 747 bondé, cette place au théâtre juste derrière un poteau à laquelle on ne peut pas étendre les jambes, cet emplacement de camping tout près de la fausse septique, ce fauteuil au cinéma parfait jusqu’à l’instant où vient s’asseoir Gulliver sur le fauteuil aligné du rang de devant.

On s'installe donc tant bien que mal dans ce coin du métro qui n’en est pas un, là où l’on ne peut se rattraper à rien en cas de coup de frein, là où l’on est obligé de descendre à chaque station pour laisser passer les gens qui sortent, là où l’on a du mal a retrouver son bout de mètre carré en remontant parce que les gens qui étaient sur le quai se foutent que vous étiez avant eux dans le wagon et se dépêchent de se faufiler dans les coins les plus confortables (contre les strapontins) vous abandonnant à votre mauvaise place, celle ou il n’est même pas la peine d’imaginer ouvrir le journal ou prendre un quelconque appui.

Cette place que personne ne vous envie et à laquelle vous vous dites que deux heures de sommeil en plus auraient pu vous éviter de vous retrouver dans cette situation inconfortable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanaimo - dans Paris
commenter cet article

commentaires

monsieur type 12/04/2006 10:54

 
D'autres mauvaises places ?
- Dans le TGV, tout à l'avant du train, derrière la cabine du conducteur, avec quelques gamins, un vieux couple désagréable qui proteste pour payer le billet du chien, et un ado qui écoutent de la techno à fond.
- Dand un taxi, sur le siège à l'avant quand vous êtes 4 et que vous obligez le chauffeur à ranger toutes ses petites affaires (un chargeur de téléphone, un plan de paris, des papiers de friandises et une bouteille d'eau qui sent l'anis)
- A la caisse du supermarché, juste devant un type qui n'a qu'une bouteille de pif et un camembert, alors que vous allez un panier archi rempli. Le laisser passer pour être sympa, oui, mais apres tout est-ce qu'on doit favoriser l'alcoolisme et la solitude de cet homme ?
- Au bureau, à côté d'un collègue en train de se faire passer un savon par la chef tyrannique. Un clin d oeil pour soutenir le collègue et compagnon d'infortune, ou aucune réaction pour positiver son image vis à vis de la hierarchie ?

Nanaimo 12/04/2006 20:05

- Dans une twingo à l'arrière sur le fauteuil du milieu (y'a pas de fauteuil du milieu dans la twingo à l'arrière...)- Dans l'ascenseur quand celui ci est déjà plein un peu et qu'il n'y a plus ni coin ni paroi disponible et qu'on se met au milieu avec un air encombré.Mais au fait qui êtes vous monsieur type ? J'ai connu un Monsieur Toulemonde au travail, à qui j'ai eu affaire pour un dosser, j'en rigole encore : faut absolument que j'appelle Monsieur Toulemonde pour ce dossier important....

sévy 11/04/2006 20:28

un beau blogbonne continuation

Nicolas D. 11/04/2006 12:32

... !!!!!
... pouvoir faire le ménage.
Glissage répétée une nouvelle fois, qui semble due à la rouche "Tab". il faut dire que le clavier est mal située sur un bureau encombré et que j'ai du mal à taper avec les bras dans une situation inconfortable et des gros doigts inutiles, repliés et maladroits car je ne tape qu'à deux doigts...

Nanaimo 11/04/2006 19:45

oui, pas grave j'ai fait le ménage...

Nicolas D. 11/04/2006 12:29

Oups pardon, dérapage sur le clavier... je n'avais pas fini d'écrire... et je me demande bien comment le commentaire a pu se poster trois fois en un seul clic !! Tu devrais

Nicolas D. 11/04/2006 12:27

Je vois ça aussi sur la ligne 1, en montant à une station pourtant très excentrée qui est "Porte de Vincennes".
A 9h15, pas mal de places, à  pas un chat...  A 8h40 pas une place assise

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or