Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2006 7 26 /02 /février /2006 23:00

Je n’ai jamais bien compris pourquoi dans ce pays tout se doit d’être plus grand (les portions, les voitures, le buildings, les gens…). D’accord par construction le pays est immense et les distances d’un ordre de grandeur supérieures à celles que nous connaissons en Europe, mais cela peut-il être un début d’explication au fait que le « petit » coca au Macdo du coin n’est pas loin de représenter un gallon* de coca. Bon ok j’exagère un peu mais en tout cas c’est l’impression qu’on a lorsque l’on a finit de glouglouter le dit coca.

Pour être tout à fait précis d’ailleurs le Macdo de ce midi n’était pas un Macdo mais un Wendy’s. Sinon j’aurais aussi pour choisir un Burger King, pour le whooper et aussi que parce que Burger King a mis la clef sous la porte en France. Le whooper a donc maintenant comme un parfum de nostalgie du temps ou Burger King tentait d’investir le marché français. Après, bien sur, si on ouvre le chapitre de la nostalgie des hamburgers, on ne manquera pas de se remémorer le Freetime et ses fameux longburger de notre adolescence et Arlette qui renversait toujours la sauce sur les chaussures…

Comme beaucoup d’européens, je me suis souvent fourvoyé en commandant une petite salade en entrée et en réalisant à l’arrivée de la salade qu’on aurait pu facilement nourrir une famille de six avec.

Comme tout le monde j’ai regretté d’avoir commandé un steak ensuite.

Comme tout le monde j’ai été effrayé en constatant que le steak débordait de l’assiette.

Comme tout le monde j’ai eu l’impression à la fin du steak que celui ci avait l’air intact malgré tous les efforts déployés pour en engloutir à peine un tiers.

Ainsi donc, en Amérique tout se doit d’être plus haut, plus fort, plus gros, plus grand, plus gras … L’aigle américain patauge dans l’ice cream**. L’Amérique fait monter son taux de cholestérol en flèche avec bonne conscience en s’empifrant à longueur de journée de produits « low fat ».

J’ai pu mesurer la profondeur de ce paradoxe lors d’une visite au musée des sciences hier à Philadelphie. Il y a avait là une exposition sur le cœur, quelques maquettes d’artères bouchées par du gras dans lesquelles les enfants pouvaient jouer comme dans un toboggan et puis des panneaux avec conseils éducatifs pour tenter de convaincre les visiteurs d’ouvrir le dictionnaire à la page légume. Le truc hallucinant c’est d’observer les gens en train qui se goinfrent d'ice-cream en lisant ces panneaux (regardez les enfants c’est bon pour la santé) et constater par hasard la présence saugrenue d’un distributeur de snacks juste à coté de ce panneau…

* Un gallon = 3.785 litres
** Presque paroles et musique Alain Souchon

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or