Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2005 7 25 /12 /décembre /2005 20:57

Nowell est souvent l’occasion, après le repas dans le logis familial de digérer son chapon en faisait les tiroirs de ce qui était son petit monde, sa chambre d’enfant, et de faire ainsi des années après des découvertes fantastiques.

Parfois je reviens avec une vieille photo à scanner, un objet, un vieux tintin, un oui-oui à la neige, ou une lettre reçue (parce que curieusement les lettres envoyées, en général c’est quelqu’un d’autre qui les retrouve dans un autre logis familial en digérant sa dinde – tout le monde n’aime pas le chapon).  

Cette année j’ai mis la main sur un trésor : ma collection de tickets de cinéma usagés (ben oui forcement usagés, suis bête des fois moi). Il faut dire que je suis plutôt collectionneur comme garçon (d’ailleurs je pense que les collections c’est definitivement un truc de garçon).

En fait quand j’étais petit je collectionnais surtout les collections sans aller vraiment au bout . J’ai ainsi pendant longtemps maintenu ma grand mère paternelle dans l’illusion que je continuais à collectionner les timbres. Comme ça avait l’air de lui faire plaisir de me les mettre de coté et peut etre aussi de mobiliser ses copines du club sur l'affaire, je n’ai jamais eu vraiment le courage de lui avouer que j’avais arrêté les timbres…Depuis elle est morte donc je n'ai pas vraiment eu besoin de lui dire, ca lui aurait fait du mal...

Bon quand même depuis je me suis un peu calmé, et là je continue mollement un collection de cartes d’embarquement et de boites d’allumettes d’endroits ou je suis allé. J’ai laissé tombé les savons des hôtels faute de place dans la salle de bain et pis en général quand on voyage un nouveau savon vous attend donc ca sert à rien…

Or donc me voici face a ma collection de tickets de cinéma, ils étaient chouettes ces tickets de toutes les  couleurs avec des jolies rayures quand on payait moins cher. Ils avaient un petit cachet que le ticket de cinéma du vingt et unième siècle n’a plus. Je veux pas faire mon Cabrel mais maintenant on vous donne des pov’ tickets moches sortis d’une imprimante industrielle, c’est nul, c’est a peu près aussi intéressant à collectionner que les tickets de caisse du shopi.

C’était un temps ou les tickets de métro étaient jaunes, ou Dorothée était jeune, un temps ou les places de concerts étaient jolies, et ou on pouvait frimer en collant la place du dernier concert de A-ha sur son cahier de texte. Je suis retourné voir A-ha au mois de novembre, et force est de constater que je n'ai eu aucun succès au bureau en sortant mon cahier de texte avec cette pov’ place moches sortie d’une imprimante industrielle...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanaimo - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or