Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2005 1 19 /09 /septembre /2005 00:00

Le 11 septembre, c'était la semaine dernière et c'etait aussi il y a quatre ans.

Une date qui aura toujours ce meme gout un peu amer et effrayant, un truc qui bousillera pendant longtemps encore les anniversaires des gens qui sont nés ce jour là.

Chacun se rappelle et se rappellera longtemps ce qu'il faisait ce jour là. Moi aussi du coup je me rappelle, le 11 septembre 2001 j'etais aux USA, le 11 septembre 2001 j'ai pris un avion au matin, le 11 septembre 2001 j'ai survécu. Ce qui est en soit une petite prouesse car comme il y a 40.000 avions par jour aux etats unis et que 4 sont tombés, j'avais une chance sur 10.000 d'etre dans un de ces quatre avions. 1 chance sur 10.000 c'est a la fois peu mais enorme. A titre de comparaison la probabilité est meme un peu plus forte que celle de gagner 4 numero plus le complémentaire au loto en jouant deux grilles de 6 numeros (une chance sur 11098) ce qui au tirage de samedi dernier a quand meme ramené 33,20 €uros aux heureux 1215 gagnant du premier tirage...

On est quand meme peu de chose. ..

Or donc le 11 septembre j'etais en voyage aux etats unis pour le boulot et voici le souvenir que j'en ai :

Lorsque l'on commence ce genre de periple, on part avec une grosse liasse de coupons de vols quelquechose comme CDG / Atlanta / Greensboro /little rock / philadelphie / pitsburgh / JFK / CDG. Et puis petit à petit il y a de moins en moins, et puis petit à petit il n'y en a plus que deux.
Mais ce mardi 11 septembre etait (devait etre) le dernier jour du voyage : un saut à pittsburgh et retour maison par le dernier avion de kennedy.

Depart de philadelphie tot le matin pour attraper le vol de 7 heures pour pittsburg, vol sans histoire, arrivée à pitssburgh vers 8 heures, le bus pour aller chercher la caisse de location, et puis un peu de route pour aller voir ce client qui faisait dans les biotechnologies, vers 09h on s’arrete à une station essence, pour acheter un café (enfin un café si on veut car au fin fond de la pennsylvanie, c’est pas vraiment un expresso que l’on trouve dans les stations services). Et la dans cette station service mon portable se met a sonner : un pote qui m’appelle de France pour me dire qu’un avion a été se foutre dans les tours… Le reflexe immédiat c’est ecoute, j’ai du travail là, je suis dans une station service, je vais voir un client, donc ta vanne est pas mal mais j’ai pas le temps.. Et puis au bout d’un moment je finis par le croire avant de me dire que c’est un accident sans doute ..

A ce moment la mon collègue americain qui voyage avec moi me demande :
« what is going on ? »

je reponds : “i just had a call from France it seems that a plane crashed in the world trade center”

Reponse logique :“get out of here”

De retour dans la voiture, on allume la radio qui confirme cette info...

Bon an mal an on a fini par arriver chez le client … Ce type là s’intéressait à la culture d’espèces de champignons permettant de guérir des maladies du géranium, ne devait pas avoir de la visite souvent et donc voulait en parler avec nous. Je crois que cette reunion a duré pres de quatre heures. De temps en temps on faisait des pauses pour téléphoner, le réseau etait un peu cahotique mais y’avait moyen de passer un coup de fil ou un texto de temps en temps. J’appelle ma moman pour la rassurer (elle devait etre verte) « tout va bien je suis à pittsburgh », dix minutes plus tard , breaking news un avion se crashe à pittsburgh (eh merde…) « allo moman, tout va toujours bien j’etais pas sous cet avion quand il est tombé »
Il y a avait dans une salle a coté de celle ou on était une pauvre télé avec la pire réception que je n’ai jamais vu genre tempête de neige, tout le monde était devant mais la réception était tellement mauvaise qu’on ne voyait pas vriament l’etat des tours. Bref on a continué notre meeting…
Un des moment les plus décalé a sans doute été visite de l’usine, des gros incubateurs pour faire pousser des champignons, des especes de labos a la lumière blafarde dans lesquelles ils font pousser des plantes et mettent les dits champignons pour tester leurs vertus insecticides… Je me rappelle qu’il y a avait la radio dans l’usine et moi je n'ecoutais pas du tout ce que le type disait, j'essayait de me concentrer sur la radio qui disait en gros : « le president est a bord d’air force one, par contre on ne sait pas trop ou est air force one, il manque des avions dans le ciel américain et il est possible qu’air force one soit une cible, le vice president a été mis au vert dans un endroit tenu secret » etc etc ...

Et le type nous parlait de la difficulté de faire pousser l’alternaria vulgaris en milieu controlé...

Je me rappelle aussi que je me demandais comment j’allais rentrer. De toute evidence, le vol pittsburgh JFK pour lequel j'avais un billet dans la poche ne volerait pas et le JFK / Paris qui devait me ramener à la maison non plus.

Une fois le meeting terminé nous avons décidé de rentrer à Philadelphie avec la voiture de location, dieu merci nous avions le bon goût d’avoir une voiture de location, car tres vite il n’y eu plus une voiture de location disponible dans tout le pays. Pitsburgh Philadelphie ca doit faire six heures de caisses. Six heures de caisse, avec pas un avion dans le ciel américain. En plaisantant on se dit que si on apercoit un avion, c'est soit Air force One soit une probable très mauvaise nouvelle…Et puis a la radio un congressman democrate dit en gros qu’il faut aller peter la geule aux bougnouls (rassurant c’est un démocrate). Mon collègue américain assez fin me dit alors : « mais oui tu comprends, c’est mérité ils ont fait fermer disneyland c’est super grave, c'est des salauds… ». A ce moment la c’est sur la troisième guerre mondiale est en route…

Je crois que nous sommes arrivés à Phila le soir. Le bon coté des choses c’est que la société qui m’emploie a son siège américain à Philadelphie. Donc le lendemain matin, j’avais un bureau (d’un type resté coincé à las végas), un ordi et le téléphone. Pour rester en contact avec le monde et tenter de trouver un moyen de rentrer. Les infos des compagnies étaient confuses, les messages contradictoires : « les avions reprennent », puis « on a intercepté un mec avec une fausse licence de pilote à boston logan », « les avions ne reprennent pas » bref les avions reprennent peut etre… Et puis cette impression qu’on ne nous dit pas tout et que le truc n’est pas du tout sous contrôle …

Bref une semaine de vacances forcée au sofitel , sans doute le plus mauvais sommeil de ma vie malgré le stilnox. Il faut imaginer : les F16 qui patrouillent sur la ville et cette certitude que comme nous sommes dans le n’importe quoi, n’importe quoi peut arriver : l'eau empoisonnée? une attaque nucléaire ? Chimique ? tout est possible. Très vite les drapeaux américains fleurissent partout dans la ville. Très américain comme concept ca… Paris serait attaqué est ce qu’on se mettrait à mettre des drapeaux bleu blanc rouge partout….

Vendredi court au bureau la rumeur que la multinationale qui m’emploie serait en train d’affréter un avion pour ramener ses fidèles employés au pays. Qu’on me tient au courant .. Le vendredi soir je vais dîner chez un collègue et en rentrant je trouve un petit mot sur le bureau dans ma chambre d’hôtel qui me donne les coordonnées du vol privé qui me ramènera . Sur cette feuille il y a l’heure du vol (tot le matin) et l’immatriculation de l’avion. Je crois que si j’avais eu dix réveils avec moi, j’aurais mis les dix réveils à sonner pour ne pas rater cette avion.

Au terminal d’avions d’affaire, dans le salon d’attente, pas un douanier pas un flic rien, juste un pauv fax à remplir avec nos nom, numéro de passeport. Nous voici bientôt installés dans ce gulfstream 4, c’est bizarre ça fait un peu comme un bateau comme deco. C’est sans doute très confortable pour une rockstar avec quelques bimbos et son secrétaire particulier, c’est un peu moins cozy quand on est le même nombre que le nombre de places (12 je crois). Il y a des sieges dans le sens de la marche, dans le sens inverse et puis des banquettes de coté...
Etonnement devant la petitesse de l’avion : "mais comment un si petit avion peut il traverser l’atlantique ???"
Soulagement au décollage (enfin demi soulagement on ne sait jamais...) Survol de new york, plus un bruit dans l’avion, un énorme panache de fumée déchire le ciel au dessus de manhattan.

C’est bien sur le première fois que je me retrouve dans un jet privé, mais aussi la première fois que je rentre des US par un vol de jour, départ tôt le matin, arrivée tard le soir.
Pendant le vol l’hôtesse nous raconte des trucs d’hôtesse de jet privé, visiblement cet avion a transporté jennifer lopez (dis madame elle était assise à ma place hein dis dis ? pas de chance, elle etait sur le fauteuil de derriere) et puis aussi sting pendant sa dernier tournée us qui rejoignait dans cet avion sa petit famille tous les soirs après chaque concert…
Atterrissage au Bourget, tout le monde applaudit. J’ai jamais été aussi content de rentrer au bercail… Tarmac du Bourget, voiture de gendarmes qui nous demandent d’où l’on vient, pas un contrôle, pas un douanier.

Ce soir au Bourget c’est la fête de l’huma et curieusement le truc le plus compliqué ça a été de trouver un taxi, parce que comme nous explique les gens du terminal au sol, personne ne prend de taxi depuis ici, en général les gens sont attendus par une voiture…

Partager cet article

Repost0

commentaires

June Prune 24/03/2010 18:29


génial cet article, surtout le gars qui râle pour disneyland.
ça me donne envie de faire un article sur le 11 septembre vécu depuis un campus américain


nanaimo 21/04/2006 13:19

ma non, Sting il était pas dans l'avion là. Mais il avait loué le même avion quelques semaines plus tot, voilà tout....

celineuh 21/04/2006 13:11

C'est vrai ou c'est pas vrai ce mensonge? Sting? Il a pris le même avion? Parce que, se retrouver dans les airs le 11 septembre, c'est pas de chance, mais ça peut arriver, mais dans le même avion qu'à pris Sting ! allez, ça mfait rêver! jte crois!
faudra que jpense à lire la suite! (c'est vrai, les histoires d'avion m'interessent!)
céline.
 

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or