Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2006 7 26 /03 /mars /2006 00:00

J’ai toujours été amusé par ces petits actes que l’être humain accomplit tout en sachant qu’ils ne servent absolument à rien. Comme par exemple réappuyer sur le bouton de l’étage 7 dans l’ascenseur alors que quelqu’un l’a déjà fait avant vous et que la petite lumière allumée sous le dit bouton tend à indiquer que l’ascenseur a l’intention assez ferme de s’arrêter à l’étage 7.

Dans le même registre on a aussi tendance à appuyer sur le bouton qui ouvre les portes du métro avant que la rame soit arrêtée. On sait bien que ça ne sert à rien, que la porte ne s’ouvrira que quand on appuiera de nouveau sur le bouton une fois la rame arrêtée mais on le fait quand même. C'est peut être un moyen d'exprimer son impatience, à moins que ça soit une réminiscence de l’enfance, période pendant laquelle on aime beaucoup appuyer sur les boutons et où l’on supporte très mal que quiconque appuie sur le moindre bouton à votre place…

Parfois c’est un peu comme si notre cerveau avait perdu sa capacité à fonctionner de manière logique :

Qu’est ce qui nous pousse à hurler dans un portable quand on entend mal ? Le fait de parler fort permet il de mieux entendre ?

Pourquoi les garçons de cafés assez peu bilingues ont-ils tendance à s’imaginer que s’ils parlent français avec un accent anglais à des touristes britanniques, ils se feront mieux comprendre ? Qu’est ce qui fait qu’on a tendance à baisser la tête dans la voiture quand on s’apprête à rentrer dans un parking bas de plafond ? Pourquoi a-t-on l’impression quand on boit à la bouteille après quelqu’un d'autre que celle-ci est plus propre après l'avoir essuyée avec ses mains sales ? Comment imaginer que sur la plage, personne n’aura l’idée d’aller chercher les clefs de la voiture à l'intérieur la chaussure laissée sur le sable pendant que l’on va se baigner ?

Parfois ces comportements deviennent quasi obsessionnels comme demander trois fois au vendeur si ce pull en solde est aussi disponible en taille M et trois fois s’entendre répondre : désolé tout ce que nous avons est là. Est-ce que le fait de redemander entraîne parfois la matérialisation d'un pull dans le rayon ?

Il est finalement assez rassurant de constater que l’homme est tout à la fois capable de domestiquer l'atome et d’être convaincu que l’ascenseur arrivera plus vite si l’on rappuie sur le bouton.

Partager cet article

Repost0

commentaires

antoine 02/04/2006 11:42

mmmm ... il faut que je vienne plus souvent sur ce blog ...

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or