Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2006 7 05 /03 /mars /2006 00:00

Il y a quelque chose de profondément ennuyeux dans le Dimanche.

Il n’y a jamais trop grand-chose à faire ce jour là. Tapez dimanche dans le moteur de recherche de photos de yahoo (assez pratique pour illustrer un blog) et vous ne trouverez que des trucs ennuyeux : des photos de groupes de majorettes, de réunions de famille, de courses de motos.

Depuis l’enfance, le dimanche est la journée dans laquelle se concentrent tous les moments d’ennui comme la messe, les déjeuners de famille, Jacques Martin ou Michel Drucker à la télé, et puis le pull en mohair d’Anne Sinclair ou le générique de Maguy qui vous rappelait qu’il vous restait des devoirs à faire.

C’est toujours vers l'heure du goûter que revient comme cette boule à l’estomac qui va de paire avec la certitude que demain y’a école et la nécessité de faire son cartable. En fait, c’est comme si on était déjà presque un peu lundi et le lundi est un sale jour  : les statistiques sont formelles, le lundi est le jour de la semaine où il y a le plus d’accidents du travail, le plus de suicides. Les réunions les plus foireuses, les engueulades les plus vives, les visages les plus fermés dans les rames de la ligne 1 se rencontrent le lundi.

Il m’arrive donc de prendre une récup le lundi comme un antidote à ce qu’il est convenu d’appeler le syndrome du dimanche. C’est relativement efficace mais ce procédé a ses limites car il ne fait que repousser l'apparition du syndrome du dimanche au moment du goûter, le lundi. Un simple raisonnement par récurrence (j’ai fait des études scientifiques étant plus jeune…) pourrait laisser penser que l’on peut régler définitivement le problème de mal-être dominical en posant cinq RTT à la suite. Le problème c’est qu’on risque alors de tomber dans un truc plus profond encore appelé le syndrome de la rentrée des classes.

Je vais donc laisser tomber mon projet de RTT et aller faire mon cartable pour demain.

 
I don’t care if Monday’s blue
Tuesday’s grey and Wednesday too
Thursday I don’t care about you
It’s Friday and I’am in love (...)

Saturday wait
and Sunday always comes too late.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanaimo - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

PADSHAHNAMA 08/03/2006 00:16

Que de ressources, un blog voyageur , ni trivial, ni terne.
Un blog pour le plaisir que je revisiterai. Enfin, si je me rappelle du chemin.

Eltan 06/03/2006 11:20

ah oui , je le connais bien le syndrome du dimanche. Il faudrait supprimer le Dimanche. En même temps, il y aurait le syndrome du samedi après. Il faudrait supprimer tous les jours de la semaine en fait ;-)

cécile 05/03/2006 21:33

Parfois, quand les enfants pêtent la forme, le dimanche est le jour le plus rude de la semaine. Les parents attendent alors avec impatience le lundi pour pouvoir se reposer un peu en allant bosser. Les parents sentent qu'ils craquent vraiment quand commence à apparaître la boule à l'estomac le vendredi après-midi, en prévision du week-end.
Heureusement, c'est rare.

la grande Loulou 05/03/2006 21:09

Le dimanche n'est-il pas fait pour dormir? Faire des picnics au parc (quand il fait beau)? Ecouter des p'tits concerts dans les cafés?

Nanaimo 05/03/2006 21:15

Oui oui aussi, ou mettre en pratique la recette du gateau au chocolat de la grand mère recemment retrouvée... Mais quoi qu'on fasse, toujours cette boule à l'estomac le dimanche soir....on y peut rien , c'est comme ça...

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or