Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 16:25

diabolo.jpgJe n’ai jamais vraiment aimé le dimanche, quand on est enfant le dimanche il n’y a rien à faire, on s’ennuie et dès la fin de l’après midi on a la boule à l’estomac, celle qui rappelle qu’on doit retourner à l’école le lendemain. Je souffre pour ma part toujours du syndrome de la boule du dimanche.

Le lundi est un jour funeste, il paraît que c’est le jour ou il y a le plus d’accidents du travail, le plus de suicides. Le lundi il convient d’éviter les réunions de rentrer la tête dans les épaules en attendant que ça passe. On pourra cependant échanger quelques impressions sur le week-end avec ses collègues de bureau. On pourra par exemple dire "t’ain il a fait vachement beau" si il a fait beau ou bien "t’ain quel temps de merdre ce week-end" s’il a fait moche. En résumé le lundi est un jour dangereux et sans intérêt.

Le mardi est un jour sans grande personnalité maintenant qu’on est grand par contre quand on était petit le mardi était un jour intéressant car on avait pas école le lendemain, du coup on pouvait regarder le western à la télé le soir avec Eddie Mitchell.

Le mercredi est un jour gâché : je ne me suis jamais vraiment remis de devoir travailler le mercredi alors qu’il y aurait plein d’autres choses passionnantes à faire comme aller au zoo, courir, sauter, jouer, et regarder des dessins animés à la télé tout l’après-midi.

Le jeudi est peut être mon jour préféré pour prendre des récups, une récup le jeudi est un vrai truc de fainéant, on glande le jeudi on revient au bureau le vendredi et hop c’est le week-end, c’est un luxe absolu. Le jeudi est un jour que j’aime bien.

Le vendredi, il y a quelque chose d’électrique dans les bureaux qui doit ressembler à ce que l’on ressent dans les casernes quelques heures avant de partir en permission. Le vendredi les gens sont détendus, les cravates sont rares ou dénouées. Vers 16 heures les bureaux se vident et les couloirs résonnent de "bon week-end" et de "donne moi ta main et prends la mienne la cloche a sonné ça signifie, la rue est à nous que la joie vienne... ".

Le samedi est lui une accumulation de petits bonheurs : le réveil qui ne sonne pas, aller chercher des croissants chauds à la boulangerie, conserver la possibilité de se recoucher après le petit déjeuner si on en a envie ou bousculer les mamies à caddies dans les allées du G20.

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

The Cure - Friday I'm in love

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanaimo - dans Nothing
commenter cet article

commentaires

Nicolas D. 18/03/2008 12:03

Pendant mon service militaire, le vendredi était un jour très particulier. La matinée d'activité durait moins longtemps. On revenait très tôt dans les chambres pour faire le grand ménage, et l'adjudant-chef (au minimum) passait vers 12h00 pour la revue des chambres (avec les appelés habillés déjà en civil). Quand il disait "repos", c'était libérateur, on pouvait se diriger vers l'extérieur où l'on se coltinait un dernier discours de départ. Puis on prenait un tchou-tchou jusqu'à Nancy avec nos filets repas, pour n'arriver finalement chez soi qu'en soirée...

chondre 17/03/2008 21:18

Euh, et bien comment dire...Tout pareil. Sauf que pour atténuer les dimanches, je pose souvent les lundis...et puis aussi les mardis ;)

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or