Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 15:55
Il y a un mois ils étaient nerveux, pressés, agacés, parisiens, et poussaient à toute vitesse leur caddie dans les allées du G20.

Il y a trois semaines, ils arrivaient enfin à la mer, la mine défaite, après avoir eu trop chaud dans des embouteillages trop nombreux.

A peine la valise défaite (elle aussi), ils allaient prendre leurs premiers coups de soleil.

C’est un peu comme si à ce moment précis, une force contre laquelle il était inutile de lutter avait décidé de freiner le cours du temps. Dès lors chaque geste se faisait plus lent. Chaque jour était rythmé par des occupations semblables : vérifier les horaires de marées, se mettre en route pour la plage, ne pas oublier de mettre de la crème, penser à acheter du rosé pour l’apéro.

Il y a deux semaines et trois jours, ils ont commencé à peler. On n’est pas vraiment en vacances tant que l’on ne pèle pas un peu.

Il y a trois jours, ils s’étaient fait la remarque qu’il faisait déjà nuit alors qu’il n’était même pas neuf heures.

Le lendemain ils s’étaient étonnés qu’une feuille se détache nonchalamment sur leur route avant de venir mourir devant leurs espadrilles.

Il y a deux jours, ils avaient ressenti comme un léger pincement au cœur à l’idée qu’il fallait se mettre à faire les valises.

Il y a un jour, ils arrivaient enfin au péage de Saint-Arnoult, après avoir eu trop chaud dans des embouteillages trop nombreux. C’est à ce moment précis, qu’ils ont eu cette sensation étrange que le temps était de nouveau pris dans une espèce d’accélération dans laquelle il fallait se fondre pour ne pas se faire klaxonner parce qu’on a mis trop longtemps à avancer après que la barrière se soit ouverte.

Il y a une heure, ils étaient au supermarché pour remplir leur frigo. Curieusement, malgré le repos, malgré le sel sur la peau, ils étaient nerveux, pressés, agacés parisiens et poussaient, à toute vitesse leur caddie dans les allées du G20.

Jean Louis Aubert - Les plages

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 19:42

copie-1-sardines.jpgCertains sont peut être arrivés à la conclusion que ce blog a lui aussi entamé un mouvement de protestation social, visant, par l’absence de publication de tout article pendant plus d'une semaine, à entasser ses lecteurs dans la lecture du même billet et obtenir ainsi l’ouverture d’une période de négociations.

Il n’en est rien.

Si l’empilement cocasse et quotidien de centaines de voyageurs dans un même wagon du train de 7h42 pourrait fournir l’inspiration de nombreux billets et sans doute aussi la matière au remplissage de la prochaine édition du livre des records, le temps me manque pour exploiter tout ça.

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

La bande a Basile - La chenille (c'est le service miminum aussi pour les illustrations musicales)

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Un bonus mystérieux et nostalgique

Partager cet article

Repost0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 00:00
boite-craie.jpg Il est toujours amusant de remettre les pieds dans une école à l’occasion d’un dimanche d’élection.
 
S’il y a un peu de monde et qu’il faut faire la queue, on est pas loin de chercher une main pour se mettre en rang par deux pour être prêt à entrer dans la bâtiment quand la cloche retentira.

Ce qui est étonnant c’est que les cours de récréation n’ont pas tellement changé. On note cependant un progrès notable : la marelle est maintenant peinte sur le bitume et plus dessinée à la craie.

Mais au fait y a t’il encore des craies dans les écoles ? Ou bien est-ce que les feutres velleda et les présentations powerpoint ont eu raison des grosses boites carrées, de la poussière et des grincements sur le tableau ?

Est ce que les textos ont remplacé le petit mot annonçant la présence d’empreintes de pieds au plafond, que l'on faisait passer discrètement et dont on pouvait suivre la progression en observant un vague de levés de tête parcourant la classe.

C’est chouette cette impression d’avoir fait un bond dans le temps. Pour un peu on se lancerait dans une partie de marelle en sortant du bureau de vote, seulement voilà pour cela il faudrait un caillou, et je crois bien que mes cailloux à marelle sont dans un carton à la cave.

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Sheila - L'école est finie

Partager cet article

Repost0
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 12:11
Je me suis toujours demandé ce qui se disait vraiment pendant cette mystérieuse cérémonie de passation de pouvoir.

Est ce qu'ils font ensemble le tour du propriétaire en échangeant des propos comme ceux là : "
Bon alors là c'est les canards, tu fais gaffe à pas trop leur donner de pain, ils adorent ça alors ils se jettent dessus mais après ils sont tout malades et ça coûte une fortune en vétérinaire. Ah sinon, tu feras gaffe y'a le joint du robinet de la salle de bain qu'est foutu et du coup le robinet y goutte, j'ai jamais eu le temps de le changer. Sinon j'avais fait faire un double des clefs en plus, je te le laisse, ça pourra te servir, ah et puis aussi, j'allais oublier, j'ai laissé le code de la bombe atomique sur un post-it sur le frigo, à coté du Magnet Nesquick (je te le laisse aussi)"

C'est inoui le nombre de mots de passe différents qu'il faut retenir dans la vie moderne. Pour simplifier les choses, j'ai opté pour la technique du mot de passe unique qui sert à tout. Le problème c'est que dans certains systèmes il faut un mot de passe à neuf lettres et que mon mot de passe absolu qui ne comporte que huit letttres est un peu court dans ce genre de situation. J'improvise donc régulièrement des mots de passe à neuf lettres dont je ne me rappelle jamais. Je suis donc l'un des meilleurs clients de la hotline que je dérange le plus souvent en prenant un air piteux "euh vous pouvez me reinitialiser mon mot de passe je sais pas ce qui se passe mais j'arrive pas à me connecter"

A mon avis, le code de la bombe atomique ça doit être un code à au moins neuf lettres.

Quand on est Président il doit falloir faire super attention à ce code là, car au moment où on s'apprète à vitrifier la planète ça fait toujours un peu con de pas s'en rappeller et de tout retourner pour retrouver ce putain de post it sur lequel figure le numéro de la hotline.

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Claude Nougaro - Il y avait une ville

Partager cet article

Repost0
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 00:00
A chaque fois que l'on change de Président de la République, il y a toujours ce moment un peu solennel mais assez peu spectaculaire que constitue la passation de pouvoir.

En gros à la télé, on voit un gars qui attend, un autre qui arrive, les deux vont se cacher dans le palais loin des caméras. Après il ne se passe rien pendant de longues minutes pendant lesquelles les commentateurs meublent en nous expliquant ce qui, d'après le communiqué élaboré par le service de presse de l'Elysée, est en train de se passer à l'intérieur. Plus tard, les deux sortent dans la cour. Puis celui qui attendait l'autre tout à l'heure s'en va et l'autre reste.

Ce qui est étonnant c'est que ni l'un ni l'autre n'a de valise ou de camion de déménagement avec lui.

Alors de trois choses l'une : soit le sortant a laissé toutes ses affaires à l'intérieur et alors il faudra qu'il revienne les chercher, soit le sortant a déjà tout vidé, dans ce cas qu'est ce que le nouveau peut bien faire dans un Elysée tout vide ? Est-ce qu'il attend que les caméras soient parties pour aller chercher son camion de déménagement garé en double file un peu plus loin dans la rue du Faubourg Saint-Honoré ? Ou bien alors, il a déjà installé toutes ses affaires, sa playstation, suspendu son peignoir à la paterre de la salle de bain et mis sa brosse à dent dans le verre à dent présidentiel frappé du sceau de la République. Dans ce cas comment il a fait le sortant pour se brosser les dents le dernier matin ?

Non vraiment il y a quelquechose qui ne va pas dans cette mise en scène là. C'est comme au cinéma quand un détail ne colle pas: quand la raie d'un personnage change de coté au milieu d'une scène ou quand on voit passer une twingo dans un film qui est censé se passer dans les années 70.

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Eddie Mitchell - Il ne rentre pas ce soir

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2006 1 17 /07 /juillet /2006 09:18

Je me demande si le tout premier feu d’artifice de l’histoire de l’humanité a été un truc volontaire ou bien la conséquence colorée (bien que sans doute funeste) de l’écrasement nocturne approximatif d’une cigarette par un officier assouvissant en cachette une certaine tendance au tabagisme dans les allées d’une poudrière royale.

Le feu d’artifice est le seul exemple qui me vient à l’idée de l’utilisation d’une technologie militaire spectaculaire à des fins  (artistiques) de divertissement. Curieusement ce phénomène assez étonnant de transfert de technologie ne s’est pas reproduit après l’invention de la bombe atomique. On imaginerait assez aisément pourtant, la commémoration de la fête nationale Nord Coréenne : le ciel de Pyongyang egayé de jolis champignons de toutes les couleurs et la foule s’esbaudir « ah le joli cèpe ! » « ah la belle girolle ! ».

Justement je n’ai jamais vraiment compris pourquoi les gens, pendant les feux d’artifices braillent des « oh la belle bleue ». Il est peu probable que cette indication quant à la couleur de la fusée soit destinée aux personnes non voyantes de l’assemblée donc ça ne sert à rien et c'est très énervant. Par certains cotés ça me rappelle un peu ma grand-mère qui avait pour habitude de commenter les films devant la télé (bah dis donc, t’as vu ce qu’il lui met au méchant.)

Le feu d’artifice a toujours ses codes, ses rituels : les gens qui sont arrivés très tôt avec la glacière et le pliant pour être sur d’avoir une bonne place, les rabat-joie qui dès la deuxième fusée lancent à leur progéniture « ça y est c’est le bouquet final » comme pour leur rappeler que les choses agréables se terminent toujours un peu plus tôt qu'on le voudrait, et puis les ronchons qui, une fois que la dernière fusée a été tirée, font remarquer que quand même celui de l’an dernier était mieux.

Pour ma part j’adore les feux d’artifice, je suis à chaque fois émerveillé comme si c’était le premier. J’aime ce bruit exagérément puissant, cette impression que le ciel va nous tomber sur la tête.

Si j’étais artificier, je crois que je commencerais toujours par le bouquet final, et que dans mon laboratoire, je mettrais au point des fusées de couleurs qui n’existent pas qui laisseraient les gens bouche bée.

Partager cet article

Repost0
27 mars 2006 1 27 /03 /mars /2006 00:00
Vous l’avez peut être remarqué en venant ici ou sur a peu près n’importe quel blog mais ce week end, l’internet allait moyen moyen.
Quelques explications se trouvent au bout de ce lien sur le site du monde. (si il marche).

L’accès à ce blog a donc été un peu beaucoup passionnément perturbé, non pas en raison d’une grève d’une certaine catégorie de personnel comme on aurait pu s'y attendre, mais suite à une bête coupure de courant qui a mis en rade une bonne partie de l’Internet hexagonal.

A l'avenir, si vous venez ici et que ça ne marche pas, vous pouvez laisser un commentaire sur ce billet (euh non c’est con ça comme idée) ou plutôt revenir plus tard.


Oui c’est ça plutôt plus tard (je suis le petit fils caché de Raymond Devos …)


Quand on y réfléchit deux minutes l’ordinateur (et surtout le PC) est à la fois une des inventions les plus fantastiques et les moins fiables que l’homme ait commise.

Si le feu avait été inventé par l’homme avec la même fiabilité, je pense que chaque jour la moitié des fumeurs périraient carbonisés en tentant d'allumer leur clope et l'autre moitié arrêterait de fumer faut de pouvoir arriver à produire la moindre flamme avec cette foutue allumette. De temps en temps et pour des raisons inconnues, l'un d'entre eux arriverait a allumer sa clope sans encombre.

Alors bien sur comme l’homme est malin il a décidé de confier aveuglément sa vie, ses trains, ses avions, ses hôpitaux, ses centrales nucléaire à son invention la moins fiable. Résultat quand y’a une tite coupure de courant de rien du tout, l’humanité ne peut plus aller sur mon blog et ça c’est proprement insupportable.


Une chose est sure, je ne voudrais pas être ce type en réanimation qui a vu (ou pas d’ailleurs) apparaître sur la machine qui le respire un message d’erreur de windows tout bleu (celui qui est vraiment mauvais signe) juste après cette fameuse coupure de courant.


PS : Pour les amateurs des messages d’erreur windows
une photo du plus grand message d’erreur (en Amérique forcement, sur Time Square précisement) que j’ai trouvé sur un blog que j’aime bien.

Partager cet article

Repost0
18 février 2006 6 18 /02 /février /2006 11:33

La première entreprise française a annoncé cette semaine, la honte au front, un résultat opérationnel de près de douze milliards d'euros. Bien sur douze milliards d'euros ça parle pas beaucoup au commun des mortels. On se rend mieux compte quand on écrit le chiffre, soit un douze avec neuf zéros derrière. Il doit être impressionnant le relevé de banque de la première entreprise française avec le gros chiffre de 12.000.000.000 dans la colonne crédit. Je suis même pas sur que ça tienne sur un relevé standard et puis je pense que pour le Président de la première entreprise francaise il est plus prudent d'éviter de demander le solde de son compte quand on va retirer des sous avec la carte de crédit de la boite, car a mon avis ça bloque le distributeur.

Ici ou là des voix s'élèvent sur le caractère scandaleux de ce profit. D'ailleurs le Président de la première entreprise française a même été pris d'une quinte de toux à l'annonce de ce chiffre colossal. S'agit t'il d'une coïncidence ? de l'expression d'un malaise ? ou bien d'un conseil donné par un gourou de  communication afin que ce chiffre obscène soit moyennement intelligible pour les micros aux aguets et donc moyennement diffusé ? Certains demandent même la taxation de 5 milliards (un 5 avec neuf zéros derrière) pour financer les transports en commun et là je ne comprends pas. D'abord comme l'a dit un peu en colère le Président qui tousse, il a déjà payé douze milliards d'impôts et ça va bien comme ça (un 12 avec neuf zéros derrière. Là encore ça doit faire une jolie feuille d'impôt et un joli chèque pour le percepteur qui se retrouve du coup lui aussi avec ce sale problème que son relevé de banque n'a pas assez de place pour ce chiffre).

Si on veut être logique la prochaine fois que cette entreprise ou une autre ne fera pas assez de bénéfice, l'état lui fera un petit chèque pour l'aider c'est ça ? D'ailleurs elle est ou la limite entre pas assez de bénéfices, juste ce qu'il faut de bénéfices et trop de bénéfice ? deux milliards ? trois milliards ? trois milliards et demi ?

Mais alors que faire de tout cet argent ? quelques idées en vrac :

- Le mettre sur un codévi à 2.25 % et générer sans rien faire un profit de 270 millions d'euros par an
- Acheter 52 airbus A380, les peindre aux couleurs de la société et les garer devant la belle tour de la défense pour se faire de la pub ?
- Subventionner un smicard (ou bien quelques générations descendantes de ce smicard) pendant 736 882 ans ?

Ou alors racheter ses propres actions, les détruire et regarder monter leur cours ou bien les racheter tout court. La capitalisation boursière de cette société étant de à peu près 133 milliards d'euros on pourrait imaginer d'avoir tout racheté en dix ans (si le petrole continue de payer). Mais au fait qu'est ce qui se passe si une société rachète toutes ses actions ? Plus de risque d'opa c'est chouette, mais que devient le cours si personne n'achète, si personne ne vend ? Et si pour jouer comme ça cette société vend une action 1 milliards d'euros à une ses filiales, est ce que l'action vaut un milliard du coup  ? Et la minute d'après est ce que le CAC 40 explose et déclenche un cataclysme boursier planétaire  ?

Non vraiment je ne vois pas bien comment imaginer s'ennuyer une minute avec douze milliards d'euros devant soi.

Partager cet article

Repost0
16 février 2006 4 16 /02 /février /2006 07:32

On connaissait le toilettage pour chien, les agences matrimoniales pour chien, le parfum pour chien, le psychologue pour chien, les cimetières pour chien ou les déguisements pour chien. Il semble que l'on ait récemment franchit une nouvelle étape dans l'anthropomorphisme canin puisque qu'une pâtisserie pour chien vient d'ouvrir à Paris. On peut y venir se délester de quelques euros et faire monter le cholestérol de Médor en lui offrant son biscuit pour chien préféré (la spécialité de la maison est une croquette pour chien au foie gras).

En allant jusqu'au bout de la logique, pourquoi ne pas se lancer sur le créneau lucratif des bains moussant pour chien, des instituts de thalassothérapie pour chien, de la nourriture bio pour chien et des salles de sport pour chien.

On pourrait aussi imaginer que Médorette prenne un petit crédit chez Cofidis pour se faire refaire les tétines tout en envisageant de faire stériliser son maître parce que c'est vraiment dérangeant ces allez et venue féminines et les va-et-viens et les glapissements en provenance de la chambre à coucher qui vont avec, pendant qu'on regarde son feuilleton pour chien préféré en mangeant ses croquettes au foie gras. 

Partager cet article

Repost0
5 février 2006 7 05 /02 /février /2006 10:39

Un heureux passant du dixième arrondissement a remporté ce week end la coquette somme de 60 millions d’euros à l’euro millions.

Comme cet ignoble salopard a raflé la cagnotte à ma place, ce n’est pas ce week-end que je vais pouvoir m’acheter un airbus A320 (prix catalogue 54 millions de dollars soit 45 millions d’euros). Finalement 60 Millions ça aurait même été un peu juste pour en acheter deux pour le cas où le premier tombe en panne, il aurait sans doute fallu renoncer à deux ou trois options ou négocier un rabais. Rien à regretter donc car je trouve ça nul de devoir faire des compromis  matériels quand on gagné au loto.

Il est toujours intéressant d’observer l’effervescence que génère un gros gagnant dans le bureau de tabac ou a été validé le bulletin. Cet événement quand même primordial a mérité un reportage au jité de France 2. Cette semaine, il y a trois gagnants et, par chance, l’un d’eux a validé son bulletin à Paris dans un bureau de tabac proche de la gare du nord. A France 2, on a misé sur la proximité et les économies de frais de tournage :

« Robert, prends ta caméra voilà un ticket de métro, file et ramène nous un reportage à faire pâlir d’envie Jean Pierre Pernaud ».

Après l’incontournable interview du buraliste (marrant on a l’impression que c’est toujours le même buraliste un peu rougeaud à chaque gros lot), le journaliste nous explique que l’on s’est dépêché de mettre un poster qui annonce qu’ici, la vie d’un quidam s’est retrouvée à jamais bouleversée : il paraît que la présence de ce panneau dopera le chiffre d’affaire pendant quelques mois.

Pourtant quand on y réfléchit deux minutes il n’y a pas plus de chances (ou moins) de gagner (ou de perdre) dans ce bureau de tabac (ou un autre). Au loto quelle que soit la combinaison que l’on joue : sa date de naissance, celle de son chien, ou les numéros sortis la semaine dernière on a une chance sur 13 983 816 de trouver les 6 numéros parmi les 49. A l’euro million c’est une chance sur 76 275 360.

De façon surprenante, quand on monte dans un avion des 25 compagnies les plus sures, on a une chance sur 4.25 millions que cet avion s’écrase en faisant au moins un mort et une chance sur 6.3 millions d'être précisement ce mort.

Le truc effrayant c’est donc qu’on a onze fois plus de chance se tuer en montant dans le premier avion venu que de gagner la super cagnotte à l’Euro Million.

Je n’ai par contre rien trouvé sur la probabilité que l’on a de mourir écrasé par le bus 38 qui passe devant le bureau de tabac proche de la gare du nord où l’on vient de valider son bulletin pour la prochaine cagnotte.

http://www.planecrashinfo.com/cause.htm

Partager cet article

Repost0

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or