Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 12:11
Je me suis toujours demandé ce qui se disait vraiment pendant cette mystérieuse cérémonie de passation de pouvoir.

Est ce qu'ils font ensemble le tour du propriétaire en échangeant des propos comme ceux là : "
Bon alors là c'est les canards, tu fais gaffe à pas trop leur donner de pain, ils adorent ça alors ils se jettent dessus mais après ils sont tout malades et ça coûte une fortune en vétérinaire. Ah sinon, tu feras gaffe y'a le joint du robinet de la salle de bain qu'est foutu et du coup le robinet y goutte, j'ai jamais eu le temps de le changer. Sinon j'avais fait faire un double des clefs en plus, je te le laisse, ça pourra te servir, ah et puis aussi, j'allais oublier, j'ai laissé le code de la bombe atomique sur un post-it sur le frigo, à coté du Magnet Nesquick (je te le laisse aussi)"

C'est inoui le nombre de mots de passe différents qu'il faut retenir dans la vie moderne. Pour simplifier les choses, j'ai opté pour la technique du mot de passe unique qui sert à tout. Le problème c'est que dans certains systèmes il faut un mot de passe à neuf lettres et que mon mot de passe absolu qui ne comporte que huit letttres est un peu court dans ce genre de situation. J'improvise donc régulièrement des mots de passe à neuf lettres dont je ne me rappelle jamais. Je suis donc l'un des meilleurs clients de la hotline que je dérange le plus souvent en prenant un air piteux "euh vous pouvez me reinitialiser mon mot de passe je sais pas ce qui se passe mais j'arrive pas à me connecter"

A mon avis, le code de la bombe atomique ça doit être un code à au moins neuf lettres.

Quand on est Président il doit falloir faire super attention à ce code là, car au moment où on s'apprète à vitrifier la planète ça fait toujours un peu con de pas s'en rappeller et de tout retourner pour retrouver ce putain de post it sur lequel figure le numéro de la hotline.

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Claude Nougaro - Il y avait une ville

Partager cet article

Repost0

commentaires

julien 18/05/2007 20:50

oops, un 9 de trop

Julien 18/05/2007 13:06

J'ai découvert ton mot de passe mais je le retranscris de façon codée, amateurs de logique, tenez vous prêts, le mot de passe pour parler de rien est  : 14. 1. 14. 1. 9. 13. 15. 9. auxquels vous ajoutez le résultat de la somme des chiffres de la ligne de métro préférée de celui qui parle pour ne rien dire et vous voilà avec un code alphanumérique : 7 lettres et 1 chiffre. Vous croyez que c'est aussi tiré par les cheveux (mais véridique, essayez!) les codes pour la force nucléaire ??

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or