Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 17:59

Les aéroports américains sont des écosystèmes fascinants.

Nous sommes jeudi soir, mon Pc et moi attendons sagement notre avion, assis sur une banquettre près de la porte A17 du terminal A de l'aéroport International de Philadelphie.

Nous contemplons le ballet des voiturettes électriques probablement évadées du golf le plus proche. Ces engins permettent à des américains trop gros, trop handicapés ou juste fainéants, de rejoindre leur porte d’embarquement en affichant un air supérieur. Pour la première fois je vois passer un modèle de voiturette estampillée d'un magnifique logo Police. Je pense que l’utilisation de ce moyen de transport par les forces de l’ordre aéroportuaire doit donner lieu à des courses poursuites tout-à-fait spectaculaires.

Sur les longs tapis roulants du terminal, des businessmen grassouillets en polo de golf pourri sont scotchés à leur portable dans l'attente d'un avion qui les ramènera chez eux : à Akron, à Colombus, à Greensboro ou à Raleigh.

Je m'interroge sur ce phénomène étrange qui existe ici, qui fait qu’aux alentours de l’âge de trente ans, les bogosses athlétiques genre pub pour slips de salope, se métamorphosent en businessmen grassouillets en polo de golf pourri.

A coté de moi, un type s’est installé et a sorti sa guitare, il gratte en silence, et au fond de moi je me dis que s’il avait décidé d’apprendre les cymbales plutôt que la guitare, l’atmosphère devant la porte A17 aurait été toute différente.

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Tricky - Hell is around the corner

Partager cet article

Repost0

commentaires

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or