Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 10:03
Il nous est tous arrivé (et à moi encore hier), de nous retrouver dans un métro bondé et immobile, refusant d’avancer vers la station suivante au motif de la présence d’un voyageur malade sur le quai. Et je me suis a chaque fois demandé en quoi un voyageur malade sur le quai de la station d'après pouvait être une justification de l’immobilité d’une rame de métro à la station d'avant.

De la même façon dans les aéroports, je suis à chaque fois étonné que l’arrivée tardive de l’appareil puisse constituer une excuse valable au retard de l'avion qu'on attend.

Finalement c’est un peu comme si on arrivait à la bourre au boulot à cause d’une panne d’oreiller et qu’on se justifait d’un "Excusez moi hein, mais je suis en retard parce que je suis parti tard de chez moi, vous voyez je ne suis pas responsable, je n’y suis pour rien"

Ceci étant dit ce type d’excuse foireuse peut se révéler fort utile dans le travail. Si l'on est très en retard dans la publication d'un rapport, on pourra se réfugier derrière un moderne : "Je te l'ai envoyé par mail, tu ne l'as pas reçu ? Ah oui il me semble avoir reçu un message qui me disait que ta boite mail était pleine" qui a remplacé le "Il est à la frappe" maintenant démodé mais qui a fait ses preuves pendant des années.

Et puis si l’on est vraiment coincé il y toujours le "Vous ne m’avez pas relancé, je pensais que vous n’en aviez plus besoin", imparable.

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Dalida et Alain Delon - Paroles, paroles

Partager cet article

Repost0

commentaires

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or