Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 15:36
Le travail m'a souvent amené en Allemagne, ce qui quand on y pense me fait un point commun avec mon grand père sauf que moi je m'y suis à chaque fois rendu à peu près de mon plein grès.

Je dis à peu près car je n'ai jamais été tellement fan d'aller en Allemagne. D'abord en général l'Allemagne ça commence tôt le matin : il faut prendre l'avion de 7 heures, celui qui est plein à craquer et dans lequel les gens s'énervent.

Une grosse heure plus tard, on arrive à Dusseldorf, à Francfort ou ailleurs. On sort de l'aéroport, (en général il pleut) il y a des taxis jaune pâle partout. A chaque fois, on a l'impression de se retrouver prisonnier d'un épisode de Derrick en version originale, ce qui est encore pire que la version française car on y parle Allemand (Au passage je ne comprends pas que l'on ait pu inventer une langue pareille ou même que l'on puisse avoir envie de l'apprendre à ses enfants).

Après on passera beaucoup de temps en voiture (en général une mercedes trop puissante ) conduite trop vite par un collègue Allemand qui vous aidera immanquablement à chercher un truc dans la boite à gant tout en maintenant la vitesse de son bolide à 240 km/h.

Le plus souvent, la population germanique étant moyennement familière avec le concept de pause déjeuner, il faut négocier âprement l'engloutissage rapide de quelques patates à la sauce dans un restaurant d'autoroute dans lequel on pourra, au contact de la population locale, délecter ses tympans de l'écoute des sonorités magiques de cette langue tellement mélodieuse.

Plus tard encore, on reprendra l'avion dans l'autre sens, on constatera avec tristesse qu'il n'y a pas un seul journal francais à bord (nous sommes sur un vol Lufthansa), on se fera la reflexion que cette compagnie pourrait faire d'énormes économies de kérozène en prenant des hotesses plus maigres et en leur faisant s'épiler les jambes...

Pendant tout le vol, on se livrera à ce jeu idiot de remercier à tord et à travers les hotesses, amusé que l'on est de s'entendre systématiquement répondre bitte à peine à t'on fini de prononcer le mot danke.


Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Nena - 99 Luftballons

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanaimo - dans Voyage
commenter cet article

commentaires

Nanaimo 20/01/2007 13:21

Je crois que l'on dit plutôt bitte suscite....

Nanaimo 20/01/2007 08:59

Je constate que bitte sucite énormément de commentaires ...

Rose 19/01/2007 20:58

Est-ce que -pour une fois- je peux faire ma chieuse en relevant que le "grès" est une "roche sédimentaire détritique" assez éloignée d'une quelconque volonté, ou "gré"? Comment ça, rien à voir avec la choucroute? On n'était pas en train de parler de l'Allemagne, là? :)

fcrank 17/01/2007 11:21

je m'insurge contre ce condensé de clichés germanophobes ! (même si la vérité n'est parfois pas très loin...)

k100d 16/01/2007 20:13

Trop bien, ton blog.Au fait moi aussi j'en ai un!http://www.tontonk100d.blogspot.com/

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or