Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2007 1 01 /01 /janvier /2007 10:46

Tout est calme, le jour de l’an, autant le 31 Décembre, c’est la fête, c’est psychédélique, autant le premier Janvier c’est calme.

Tous les 31 décembre, on se lève avec une drôle d’impression, et cette certitude que quelque chose d’étrange va se produire. C’est un peu le même sentiment que lorsqu'approche une éclipse, une tempête. On se prépare pour une transition insignifiante semblable à celle que l'on ressent quand vient la fin de l’été sur la plage.

Le 31 décembre, la fièvre du nouvel an est partout : dans les miroirs chinois, dans le bleu des photos, dans le regard d'un chat, dans les ailes d'un oiseau, dans la force d'un arbre, dans la couleur de l'eau.

Une année qui se termine, c’est un peu comme un amour qui s’arrête, c’est angoissant, mais par chance, souvent la mort d'un amour donne la vie à un autre (y'a déjà moins de soucis à se faire)

Si Noël est le plus souvent un événement familial, le 31 (comme on l’appelle ici) est le rendez vous entre copains. Oh oui ! parlons-en des copains, parlons de ce canapé dont on sent chaque ressort et sur lequel on improvise un couchage de fortune un fois le dernier métro évaporé.

Une des figures imposées du réveillon du 31 est la soirée déguisée (Dracula, Casanova, c'est un vrai plaisir de respecter les coutumes) avec toujours cette petite angoisse au moment où l’on sonne à la porte d’avoir été le seul à suivre le mot d’ordre de déguisement, sentiment analogue à celui que l’on a ressenti tout à l’heure en hélant timidement un taxi sous les regards goguenards des passants qui ont trouvé ce déguisement en carotte particulièrement réussi.

Ce qui est rigolo dans les fêtes du 31, c’est qu'il y a toujours ce garçon ivre mort qui passe sa soirée à faire des déclarations à toutes les filles qu'il croise. C'est par exemple le cas lorsqu'il se dirige en titubant vers la cuisine à la recherche d’une improbable bouteille de Moët et Chandon qui aurait échappé à la fatwa collective du jour. La fille croisée lui sourit gentiment et lui dit : "Il n'y a plus de champagne je crois". Lui il répond : "Qu'est ce que t'es belle quand tu dis, tu dis je crois. Est ce que tu veux bien te marier avec moi ? Je t'aimerai si fort que tu seras la plus belle, je graverai ton nom avec le feu du soleil, je tracerai des cercles autour de toi dans la nuit, pour éloigner le mal et les démons de la vie. Quelques coupes plus tard, encore un peu plus saoul, il croisera une autre fille et lui avouera : "J'ai besoin de tendresse, j'ai tellement de problèmes, donne-moi ton adresse, je veux quelqu'un qui m'aime."

On rentrera chez soi au petit matin, la mine défaite, on croisera dans le métro d’autres gens la mine défaite qui promènent eux aussi leur sac de couchage Décathlon, on s’amusera de voir ce couple fraîchement formé se tenant la main à l'aube sur le pont des Arts, il lui dira : "Regarde, le jour se lève, dans la tendresse sur la ville, tu vois le jour, c'est à l'amour qu'il ressemble."

Et finalement après quelques années, on recherchera des rassemblement plus simples, peut être plus calmes aussi.

Parce que le temps qui court, court, change les plaisirs.


Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

U2 - New Year's Day

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Etienne Daho - Epaule tattoo

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Laurent Voulzy - Derniers baisers

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Jean Pierre François - Je te survivrai

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Jackie Quartz - Mise au point

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

La Compagnie Créole - Le bal masqué

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Marc Lavoine & Catherine Ringer - Qu'est ce que t'es belle

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

François Feldman - Rien que pour toi

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Ottawan - T'es Ok, t'es bath, t'es in

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Peter et sloane - besoin de rien envie de toi

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Alain Chamfort - le temps qui court

Voilà sinon Bonne Année, maintenant je vais ranger mes 45 tours.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanaimo - dans Nothing
commenter cet article

commentaires

Aubert 14/01/2007 19:43

Tattoo prend 2 T... ;-)

Nanaimo 14/01/2007 20:48

Voilà, c'est corrigé. Merci à Aubert Capello (petit neveu de maître Capello) pour cette intervention de bon aloi.

la grande Loulou 04/01/2007 00:20

et le spectacle de fin d'année en famille ? des tas de familles endimanchées dans les gradins, enfants excités, parents tolérants ce soir-là.à voir aussi

David 02/01/2007 07:45

Et Jean-Pierre François ça fait du bien aux oreilles peut-être ? Hum ?

Nanaimo 01/01/2007 20:36

Dimanche soir : A la demande générale, je viens de remplacer la magnifique interprétation du "temps qui court" par Alliage par celle d'Alain Chamfort, non disponible au moment de la rédaction de ce billet. La direction vous prie de l'excuser pour les désagréments que ce choix éditorial malheureux a pu occasionner à vos tympans.

Julien 01/01/2007 11:41

Toi qui aime l'originalité : Bonne année !
Je nous souhaite (nous = fidèles lecteurs) d'avoir encore autant de plaisir à lire tes billets qui ne parlent de rien. Quant à toi, je te souhaite, écrivain à succès, des doses carabinées d'inspiration qui feront qu'on va tous les jours dans nos favoris voir si aboutnothing a accouché d'un nouveau texte.

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or