Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 20:46

Hier soir Vincent Delerm était à la Cigale et moi aussi. Ce qui est rigolo dans un concert de Vincent Delerm c’est qu’il y a toujours comme une ambiance Télérama dans la salle. Pour un peu on s’attendrait à voir le petit bonhomme avec l’épi accoudé au bar.

J’aime bien Vincent Delerm, enfin sa musique car je ne connais pas le bonhomme, mais ça a l’air d’être un type bath, le genre de gars avec qui on aurait bien aimé être dans la même classe de quatrième B parce que lui aussi avait fait allemand latin pour être dans une bonne classe. On aurait aimé être pote avec lui parce qu’avec un père enseignant il aurait toujours eu des copies doubles Clairefontaine qu’on aurait pu lui emprunter en cas de contrôle surprise inopiné (comme c’est souvent le cas pour les contrôles surprise du reste).

Vincent a hérité de son père le génie de l’écriture des choses simples, dérisoires dont on se dit parfois qu'on aurait pu les écrire soi-même.

Quand on écoute Vincent Delerm en faisant des miettes de savane, on se dit que cette écriture est facile. Mais peut être que son talent, c’est précisément que ça ait l’air facile, parce que finalement il ne suffit pas de placer le mot Nesquick dans une chanson pour qu’elle soit belle.

Ce que j’aime bien chez Vincent Delerm c’est sa capacité qu’il a de faire le pitre quand il est sur scène. Ce qui, soit dit en passant, était déjà le cas en classe de quatrième B quand Madame Rivaud, professeur d’anglais peu respectée tournait le dos à la classe pour écrire des verbes irréguliers au tableau.

Hier soir, à la Cigale, il y avait Alain Souchon qui est apparu au premier rappel pour chanter la rumba avec lui. L'instant où l’on identifie les premières mesures de la Souchon chanson, celui où l’on reconnait cette voix unique qui s’approche en coulisse est pur moment de bonheur.

J’aime bien Alain Souchon, il possède le génie de l’écriture des choses simples, dérisoires dont on se dit qu’on aurait pu les écrire soi même.

Partager cet article

Repost0

commentaires

antoine 13/12/2006 00:03

Je déteste toute la famille Delerm, donc, je vais sortir d'ici sur la pointe des pieds sans rien dire pour ne pas me faire lyncher ;-)

Nanaimo 13/12/2006 07:15

Tu exagère Antoine, parceque Josiane Delerm, la Tante de Vincent du coté de son père (forcement parceque si c'etait la tante du coté de sa mère elle s'apellerait pas Delerm) est quand même vachement sympa. Et puis Caramel Delerm le chat de la famille est quand même craquant aussi. Comment peux tu détester toute la famille Delerm ?

Rose 27/11/2006 01:23

J'aime beaucoup Philippe. Et puis Alain. Et peut-être Vincent, mais je connais moins...

Mademoiselle Type 26/11/2006 22:26

C'est drôle, mais c'est exactement le style d'écriture que tu as décrit chez Delerm que je viens chercher sur ton blog! J'aime beaucoup!

fcrank 26/11/2006 21:58

tu es le vincent delerm de la blogosphère !

RCerise 26/11/2006 21:12

Bravo pour ce post! J'ajouterai bien comme Topher76! ;-)

Non, vraiment, je trouve que cette définition de Delerm a le don de le décrire telle qu'il le ferait: par petites touches de détails de vie de tout les jours, pas prise de tête, un peu bobo, amusant, fantaisiste et un poil nostalgique!

;-)

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or