Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2006 6 08 /07 /juillet /2006 10:25

Depuis toujours l’homme a l’obsession d’être le premier. Etre le premier à découvrir les Amériques, le premier à inventer la bombe atomique, le premier à aller sur la lune etc etc …

Quand bien même on ne serait pas destiné à laisser une trace aussi profonde que celles là dans le sillon de l’humanité, on éprouve dans la vie de tous les jours comme un sentiment de plénitude lorsque l’on réussit à occuper une place au premier rang à l’Olympia, a rentrer en premier dans ce magasin le premier jour des soldes, ou bien à démarrer en premier au feu rouge.

A l'école, où l'on est depuis la plus tendre enfance conditionné à conquérir la première place, l'ordre des choses banales est le plus souvent régit par l'ordre alphabétique, ordre supérieur au sein de l'Education Nationale. Moi qui suis un "t" (c'est-à-dire que mon nom de famille commence par un "t") j’ai souvent envié les "a" et les "b", ceux qui en premier savaient dans quelle classe ils étaient affectés, ceux qui connaissaient leurs notes avant tout le monde. Au fond d'eux les "a" savaient que l'orthographe de leur patronyme leur conférait un avantage absolu et ils en profitaient pour nous torturer un peu, par exemple en sortant de la visite médicale en nous faisant croire qu'on était sur le point de subir des trucs abominables auxquels ils venaient juste de survivre avant de nous laisser à notre attente insupportable et de s'en aller jouer dans la cour de récréation en riant.

Parfois pourtant être le premier n’a pas que des avantages. En temps de guerre, par exemple, les "a" ont beaucoup plus de chance que les "t" de sauter sur les mines (on le sait assez peu mais l’ordre alphabétique est aussi très prisé par le ministère des armées quand il s’agit de trouver des volontaires pour s’aventurer en premier dans un terrain inconnu possiblement miné).

Parfois quand il sent le danger l’homme renonce à cette quête d’excellence et lance un « vas-y toi plutôt » à un congénère moins finaud. C’est ainsi que l’espèce humaine s’améliore par la survie de ceux qui appréhendent le danger. Notons au passage que cela contribue aussi à parfaire les capacités de manipulation de cette même espèce.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nanaimo - dans Nothing
commenter cet article

commentaires

Nanaimo 12/07/2006 20:05

mmmmm bizarre que personne ne se soit précipité pour être le premier à laisser un commentaire sur ce billet....

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or