Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2006 2 02 /05 /mai /2006 11:23

Les avions sont les dernières forteresses de tranquillité de notre époque moderne. J'ai devant moi, sept heures de calme absolu entre Paris et Boston avec pour tout bruit le ronronnement rassurant des réacteurs. Et cette satisfaction de se trouver dans un des derniers endroits sur terre imperméable aux signaux GSM. Il paraît que les compagnies aériennes proposeront prochainement un système qui permettra d’utiliser son portable en avion et là le dernier bastion de calme électromagétique sera vaincu.

J’aime bien les avions pour cet isolement absolu qu’ils procurent. Cette possibilité qu’ils donnent d’avoir précisément la tête dans les nuages. Cet endroit hors du temps, ouaté, où l’on se livre principalement à deux occupations essentielles que sont manger et dormir tout en flottant au milieu des nuages. Est ce que ça ne serait pas un entraînement pour le paradis ?

Les avions sont des failles de l’espace temps. Les avions sont les seuls endroits que je connais où l’on peut voir le journal de sept heures de télématin alors qu’il est quinze heures (en avion les journaux télévisés comme les voyageurs sont en conserve). Quand on voyage vers l’Ouest le soleil ne se déplace presque pas sur l’horizon, on reste tout le temps presque à la même heure. On arrive souvent à peu près à l’heure à laquelle on est parti. On a l’impression qu’en continuant tout droit toujours plus à l'Ouest on pourrait arrêter le cours du temps. C’est sans compter sur cette ligne de changement de date à laquelle je n'ai jamais compris grand chose, si ce n'est qu'elle a le pouvoir de vous remettre dans le droit chemin spatio temporel en vous propulsant en une fraction de seconde à la même heure le lendemain.

Ce que j’aime aussi dans les avions quand ils vont aux Amériques c’est le coté décalé du formulaire vert qu’il faut remplir pour entrer aux Etats Unis.

D’abord le fait que la mise en page du dit formulaire et la disposition des cases à remplir à été élaborée par un sadique qui doit tirer une grande satisfaction du fait que chaque jour , des centaines de gens à bord des longs courrier transtlantiques demandent une nouvelle fiche car ils se sont trompés pendant le remplissage de la première, le plus souvent en mettant le sexe dans l’emplacement prévu pour la date de naissance (cette phrase, un peu bizarre à la relecture, sera aisément comprise par quiconque a déjà rempli un formulaire vert I94-W d'entrée sur le territoire américain, et s'est fait vilipender par l’officier d’immigration pour avoir mis son sexe au mauvais endroit).

Ensuite j’aime beaucoup la naïveté des questions qui sont posées.

Petit best of : 

Etes vous atteint d’une maladie contagieuse, de troubles mentaux ou physiques ? Faites-vous usage de stupéfiants ? Etes vous toxicomane ?

Ils répondent quoi le président et les stars du showbiz quand ils rentrent au pays ?

Avez vous autrefois été impliqué, ou êtes vous maintenant impliqué dans des activités d’espionnage, de sabotage, de terrorisme, de génocide, ou entre 1933 et 1945 avec vous participé en aucune façon à des persécutions perpétrées au nom de l’Allemagne nazie ou de ses alliés ?

Oui je suis un agent double, mais soyez sympa n’en dites rien à votre gouvernement car ça pourrait m’attirer des ennuis, je vous réponds gentiment parce que vous me demandez gentiment mais ça reste entre nous hein monsieur le douanier.

Ne serai-il pas plus simple de poser la question suivante : Avez vous l’intention de profiter de votre voyage pour vous livrer à des actes terroristes sur notre sol ?

Le plus drôle c’est qu’après toutes ces questions il y une petite mise en garde qui dit :

ATTENTION : Si vous avez répondu oui à une ou plusieurs de ces questions veuillez contacter l’ambassade des états unis AVANT d’entreprendre votre voyage, il est possible que l’entrée au Etats-unis vous soit refusée.

Bien sur au moment où on découvre ces lignes on est au-dessus de terre neuve à moins de deux heures de Boston et à 2570 miles de l’ambassade en question.

Du coup je vais répondre non à toutes ces questions, ça sera plus simple et puis reprendre un peu de foie gras aussi.

Partager cet article

Repost0

commentaires

BONNEAU Brice 04/05/2006 01:09

C'est vrai, qu'est-ce que ça m'en rappelle de sacré fou-rires avec les copains sur ces formulaires verts d'une terrible intelligence...
Ahhh :) On en rit encore !
Pardon ?
Je suis jamais allé aux USA ? Moi ? Z'êtes sûrs ?
Bon... bah... désolé, j'ai du confondre.
;)

la grande Loulou 03/05/2006 23:10

J'adorais le coup du formulaire vert, que je ne remplissais plus quand j'y travaillais. Privilégiée, avec un formulaire d'une autre couleur.Ça me rappelle ce copain, ancien trotskiste, toujours très à gauche, qui devait récemment faire une escale à Miami avant de repartir à Mexico. Je l'avais prévenu de la teneur des questions, et surtout, surtout, de ne pas faire de la provocation avec l'immigration américaine. Car ils ne rigolent pas. A croire qu'on les recrute sur leur manque d'humour.Bon voyage à Boston Nanaimo. Ramène nous un peu de cette ambiance de l'East Coast.

la grande Loulou 03/05/2006 23:06


"Les avions sont des failles de l’espace temps"
Cette phrase est magnifique

eltan 03/05/2006 16:29

j'ai beaucoup ri car je me suis effectivement revu demander honteusement à 2 reprises à l'hôtesse un nouveau formulaire d'entrée... d'autant qu'AUCUNE rature n'est tolérée.
Je suis toujours atterré par l'inutilité de ces questions qui ne doivent être adressées qu'à des blondes terroristes toxicomanes atteintes du H5N1.

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or