Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2006 7 12 /03 /mars /2006 00:00

Au concert, je me suis toujours demandé par quel mécanisme étrange la hola, quand elle se forme, tourne toujours dans le sens inverse des aiguilles d’une montre…Je crois qu’un type dans un laboratoire s’est penché sur le sujet et a conclu quand dans 98 % des cas la hola tourne dans ce sens là sans que personne soit bien capable de comprendre pourquoi …

Au concert, je me suis toujours demandé pourquoi la musique qui est diffusée avant que le concert commence est le plus souvent totalement inconnue.

Au concert, je me suis toujours demandé pourquoi, quand le placement est libre, que la plupart des places sont prises il y a toujours un petit couple qui repère deux places vides magnifiques au deuxième rang, se précipite dessus et prend un air surpris quand ils découvre que ces places sont réservées.

Au concert, je me suis toujours demandé pourquoi les laissez-passer temporaires des invités d’un soir ont toujours l’air d’être découpés dans du sparadrap.

Au concert, je me suis toujours demandé quel est le profil du gars ou de la fille qui applaudit en premier et entraîne deux, trois, cinq, ou dix mille personnes avec lui. Je me suis aussi souvent demandé quel était le profil du gars ou de la fille qui applaudit en premier et qui reste seul (e) à applaudir.

Au concert, je me suis toujours demandé à quoi ressemble le type qui crie super fort (mais peut-on crier doucement en même temps ?) et qui dit à l’artiste qu’il l’aime.

Au concert, je me suis toujours demandé pourquoi ce gars ou cette fille qui est à fond dans le truc, qui connaît toutes les chansons par cœur et les entonne à tue tête avec la justesse d’une crécelle ou d’une audition ratée à la nouvelle star, est en général tout à coté de là où je suis moi. Et pourquoi de l’autre coté en général il y a ce type, qui comme ça a l’air un peu coincé, mais qui se met à pogoter sur absolument toutes les chansons et qui prend à peu près trois fois plus de place que n’importe qui d’autre. La présence systématique de ces deux créatures de concert est d'autant plus mystérieuse, qu'en y réfléchissant bien, je n’ai dans mon entourage ni crécelle, ni marsupilami.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nuno 12/03/2006 21:50

"Au concert, je me suis toujours demandé quel est le profil du gars ou de la fille qui applaudit en premier et entraîne deux, trois, cinq, ou dix mille personnes avec lui."Bon, 10 000 personnes ça m'est jamais arrivé, mais il est arrivé quelquefois d'être celui qui lance les applaudissements, c'est trop bon comme sensation :P

Welcome


undefined
Un blog de chroniques sur tout et surtout sur rien...
Ce site est mis à jour des fois le week end mais des fois à d'autres moments aussi (ou pas).

 

Rechercher

Log

Traces

Locations of visitors to this page

compteur gratuit
visiteurs
Cliquez ici (ou bien alors sur l'icone) pour consulter ou laisser un timot sur le livre d’or